Excipit

« juste avant que ça n’accélère encore un bon coup, à l’horizon des emmerdes. »

Charles Pennequin, Les Exozomes (2016)

« Car quelqu’un l’a dit, il n’est pas de poésie du bonheur, peut-être, en effet, ne peut-on parler que du temps et de l’irréparable. On a dit aussi un jour ‘mais qui, et quand ?), on a dit que tout serait révolu, oublié, balayé, jusqu’aux formidables murailles et jusqu’au profond fossé qui entouraient l’inexpugnable forteresse. »

Ernesto Sabato, L’Ange des ténèbres (1974)

« Quant au géant, il ne pouvait pas voir son visage, mais il lui semblait qu’il souriait. »

Cesar Aira, La Guerre des gymnases (1993)

« Il est trop tard, maintenant, il sera toujours trop tard. Heureusement ! »

Albert Camus, La Chute (1956)

« Je suis une femme, peut-être un peu coquette, que sais-je ? Mais c’est naturellement et sans artifice. »

Denis Diderot, La Religieuse

« Demain demain, tout sera fini ! »

Dostoïevski, Le Joueur

« J’ai vécu de divers emploi salariés et n’ai jamais pu saisir la seconde chance que m’offrait mon nouveau nom. Voilà. »

Eric Faye, Nagasaki (2010)

« Nous étions seuls dans le jour paisible, et le petit cœur, enfin délivré, avait cessé de battre. »

Henry James, Le Tour d’écrou (1898)

« Ce n’était pas un défaut du film, ainsi qu’il l’avait d’abord pensé, mais une tache de sang dont aucune eau, aucune solution ne pourrait jamais venir à bout. »

Ismail Kadaré, La Pyramide (1992)

« D’en bas leur parvenait l’écho affaibli du piano et du violon. »

Milan Kundera, L’insoutenable Légèreté de l’être (1984)

« Ses yeux grand ouverts étaient restés fixés sur ce néant immédiat et anonyme où les morts trouvent la pais qui leur a été déniée tout au long de leur errance de vivants. »

Alvaro Mutis, Un bel Morir (1989)

« Je le vois poursuivre son chemin, faire un pas en avant et, par la ruelle humide, sombre et étroite, regagner son coin, et là, sans faire aucun bruit ni dire un mot, être déjà à l’écart. »

Enrique Vila-Matas, Docteur Pasavento (2005)