Introspection de Janvier

Je devenais con. Je ne sais pas à quel moment j’ai basculé. Si cela a été progressif, ce fut somme toute rapide. Cette idée m’est apparue dernièrement avec une grande clarté, avec toute la clarté dont mon esprit de con était encore capable.

Je me mis alors à observer ma pensée avec une grande minutie. Ma pensée de con. Je vis à quel point elle était lente, obscurcie, en un mot stupide. Je n’étais plus capable d’aucun élan, d’aucune idée neuve. Me suivre était d’un ennui mortel, j’étais tellement prévisible.

Et surtout cette lenteur ! Cette lenteur de ma pensée, c’en était presque insupportable. So boring ! (insérer ici une interjection anglo-saxonne fait sans doute partie de ma connerie, j’en conviens tout à fait). J’avais la sensation d’être monté à bord d’un de ces affreux petits trains touristiques que l’on trouve dans certaine cité balnéaire. Et ce tortillard insipide, c’était mon cerveau.

Pour les fêtes du réveillon de Noël, ai mangé des huitres. Elles étaient très fraiches et très bonnes, mais je les soupçonnais tout de même de m’avoir infecté. Ce n’était pas possible que je devienne con tout seul et pour ainsi dire de moi-même. Les huîtres, ma femme les avait achetées, et c’est sans conteste un des propres de la connerie que de provenir des autres, a fortiori de sa propre femme. Elles venaient de Normandie. Sans doute un endroit propice également. Sur la boîte, il était indiqué « huitres bio ». Se pouvait-il que les huîtres soient biologiques ? Elles étaient donc cultivées sans OGM, sans insecticides, sans engrais d’aucune sorte et pourtant elles m’auraient infecté ? Je ne voyais que cela.

Les huitres, comme beaucoup d’organismes filtreurs, sont des nids à emmerdes. Au moins autant que les moules.  A fortiori des huitres biologiques. Sont-ce des huitres élevées à l’écart des plastiques ? Peut-être des huitres élevées dans des baignoires, ou dans des lavoirs à l’ancienne. Alors cette pureté subite aurait pu mettre en péril le fonctionnement interne de mon cerveau ? Difficile à dire. J’avais dû mal à raisonner, mon esprit étant devenu trop stupide pour mener à bien une investigation digne de ce nom.

Les organismes filtreurs baignent dans l’océan et le recyclent. Ainsi une huitre peut-elle filtrer jusqu’à 100 litres par heure. Elles sont donc extrêmement sensibles à leur environnement. Je dis bien « extrêmement » (la répétition est un marqueur patent de la connerie). Il est fort possible que l’une d’elle ait été en contact avec une eau stagnante, une eau de stupidité, une eau de bêtise crasse. La bourrique que cette bourriche normande !

Je ne cessais pas d’observer mes pensées, de les traquer comme un chasseur tapi dans l’ombre. Ce n’était pas compliqué, loin de là, je n’avais qu’une idée à l’heure et mon cerveau la mâchouillait comme une vache dans son pré. Je n’avais aucune autre solution, que de me regarder faire, me regarder être con. J’avais l’espoir de m’en sortir, tout de même, un espoir humain, naïf mais propre à mon espèce, de me dire : ce n’est que passager, c’est une petite crise. Une crise de Noël, mais avec la nouvelle année qui arrive, tout va repartir !

Cet espoir diminue malgré tout de jours en jours. Je me rends compte à quel point ma pensée n’évolue pas, toujours les mêmes poncifs, les mêmes préjugés, et j’ai tout de même assez de lucidité pour me dire qu’objectivement, rien ne va changer.

Pour l’instant mon entourage proche ne l’a pas remarqué. À moins qu’ils soient déjà au courant !? Depuis des années et qu’ils ne m’en aient rien dit ?! Non, ce n’est pas possible. Ça vient des huîtres. C’est très récent. Je pense, après un autodiagnostic poussé, que je suis un con asymptomatique, il n’y a que moi qui le sais. Ou alors des gens qui ne m’aiment pas et qui fatalement ont plus de recul pour me percevoir. L’affectif brouille le jugement, c’est bien connu.

Je m’en suis ouvert à ma femme. Elle m’a dit qu’elle n’avait pas remarqué de changement. Peut-être tient-elle à me ménager. Elle me dit aussi que je me soucie trop de moi, que je me pose trop de questions. Certes. Mais n’est-ce pas là un signe avéré de connerie ?

N.T.

Cet article a été publié dans Hors atelier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Introspection de Janvier

  1. sabinecarreaudyahoofr dit :

    Coucou Eric, tout d’abord, tous mes voeux, ou anti-voeux, ou contre-voeux , pour cette année 21 que je t’espère pleine de douceurS et de projets tous azimuts !Un ami, qui est à Montréal jusqu’en juillet, voudrait être accompagné pour la rédaction de sa biographie. Est-ce que tu es à même de répondre à ses attentes ? Si cela te parle, t’intéresse ou si tu as simplement des pistes à lui communiquer, jepeux te donner ses coordonnées.  Merci d’avance de ta réponse .Bises,  sabine

    J'aime

  2. granmocassin dit :

    Hello Sabine, Je ne suis pas Eric, mais j’imagine qu’il lira ce message, puisque je squatte son blog! Bonne année Eenna ennoB ! si tu veux, ça marche aussi, mais il ne faut pas mettre les chiffres, ce qui nous va très bien à nous les littéraires. Amitiés. Nicolas

    J'aime

  3. Christine Robledo dit :

    Coucou !

    Tout d’abord bonne année, surtout une bonne santé en cette période compliquée !

    Euh… sinon, je n’ai pas vraiment compris les commentaires suite à ton article. Finalement, je fais peut-être partie aussi des cons. Mais… ah… je spécifie avant tout, je suis française, donc ai-je peut-être zappé un truc…

    Bref.

    Ton introspection (je pense qu’il s’agit de cela, au vu du titre, à moins que je n’ai rien compris et que c’est un leurre…) est intéressante.

    Cela dit, il n’y a que les cons qui ne se posent pas ce genre de questions « existentielles ». On est tous un peu con quelque part. Mais c’est comme la timidité, ça se soigne. La connerie n’a pas de frontière. Quant à l’intelligence… j’ai récemment écrit un article sur le sujet (https://christinerobledo.wordpress.com/2021/01/08/le-fetichisme-de-lintelligence/) que je me permets de te mettre en lien (un petit coup de pub entre cons 🙂 )

    Enfin, tu devrais écouter ta femme.

    Les huîtres ou les bulots ou autres… On en n’est tous envahis. Mais ce ne sont pas eux qui nous rendent malades, c’est nous qui nous rendons malades pour eux…

    Je pense avoir compris que tu ne t’appelais Eric, donc Marcel 🙂 (Nicolas, Ah, Ah, quelle bonne blague…!!!) Concentre-toi sur les homards, les noix de Saint-Jacques… C’est certes plus onéreux, mais c’est plus savoureux !

    A ta prochaine introspection, qui sait peut-être sur le bacon ? Because it’s so british !

    Bien à toi,
    Christine

    J'aime

    • granmocassin dit :

      Merci Christine, tous mes vœux également pour cette nouvelle année, santé, prospérité et intelligence, puisqu’il semble que vous soyez attirée par elle ( fétichisme dit « sapiosexuel », terme popularisé par la sémillante (mais non moins flippante) Marlène Schiappa).
      Oui, homards et noix de Saint Jacques, c’est très bien aussi, mais les huîtres, avec un bon vin blanc d’Alsace, ça a son charme, il faut juste assumer les conséquences…
      Quant au bacon, non ça ne va pas être possible, j’ai tellement bien écouté ma femme, d’origine algérienne, que j’ai cessé toute consommation porcine! (Ce qui ne laisse pas de susciter une certaine réserve chez autrui, pourtant j’en connais d’autres qui quand ils annoncent être végétarien, régime bien plus restrictif, tout le monde hoche la tête en souriant de compassion, mais peut-être faudrait-il que j’écrive un texte sur le sujet.)

      L’introspection ne dure que les premiers jours de janvier, déjà je sens pointer les premiers rayons du nouvel an chinois et avec lui, les prémices de l’acceptation de soi.
      Amicalement,
      NT

      Aimé par 2 personnes

  4. SALGRENN dit :

    Pourquoi ne vous ai-je lu plutôt… ?! Je m’en suis tapé deux douzaines le soir du réveillon ! Crotte, alors… !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s