Blanc carré

IMG_20141014_112601

L’aire de carénage a un périmètre de 1425 mètres et une surface définissable en ares.
Les yachts pourraient s’y aligner mais ce sont des quinconces de voiliers inférieurs à 8 mètres qui ornent le tarmac chaud.
La canicule libère les odeurs d’antifooling qu’il faut d’ailleurs reposer chaque année sur les coques. La peinture se dégrade au fil des navigations et envahit les mers et les océans pour finalement s’intégrer dans les coquillages et poissons sauvages vendus sur les étals des poissonniers les plus proches de l’était naturel des océans.
Les grillages autrefois fins et métalliques sont aujourd’hui gainés de plastique blanc et forment des croisements de lignes verticales et de lignes horizontales.
La fin des grillages obliques et métalliques se profilait déjà dans les années 10.
Blanc, c’est propre.
Un gainage blanc n’appelle pas le terrain vague, mais la maîtrise de la propreté des objets qui peut induire la propreté et l’impeccabilité de la langue, de l’attitude et des comportements sociaux. Ainsi chacun pourrait vaquer à sa tâche propre en sachant exactement comment sa journée commencerait et comment elle se finirait. De même pour sa vie. Le bonheur se dessinerait alors propre et satisfaisant, chacun entouré de grillages aux lignes nettes et blanches.

Les moins de 8 mètres s’alignent tous les 6 mètres, perpendiculairement au grillage à la croisée impeccable. Les échafaudages ne sont pas nécessaires. Un simple escabeau peut se décaler toutes les 20 minutes d’un mètre cinquante environ. Pour cela, le pinceau doit être large et la peinture antifooling facilement étirable, le tout à une température ambiante de 21 degré Celsius maximum. Les Fahrenheit devront rester au dehors de la clôture sauf si le gardien ne filtre pas trop. Il ne s’agît que de quelques éléments pour la 1ère couche. Le temps de séchage dépend de la force musculaire du navigateur à l’arrêt lorsqu’il appuie sur le pinceau, de sa constance, de la qualité texturale de la peinture et des Celsius.
Pendant ce temps plus ou moins élastique, le navigateur à l’arrêt peut s’étirer, pratiquer le Qi Gong, discuter avec le gardien, marcher entre les autres bateaux, surtout des voiliers, d’autres préférant polluer les eaux avec leur moteur, et compter les mètres en plus ou en moins de son référentiel de bateau propre et pas forcément blanc. Il peut aussi aller boire un café à la terrasse du Soléa mais les navigateurs à l’arrêt ne le font pas. Le patron du Solea ne comprend pas. Son établissement est à 17 mètres au cordeau de l’entrée de l’aire de carénage et aucun des navigateurs ne s’installe sur la terrasse disposée en quinconces de banquettes de bois de palettes. Le café a une tendance robusta et Cabrel s’exprime régulièrement au travers des baffles installées de part et d’autre de la baie ouverte du restaurant, débouchant sur une terrasse non palettisée de 13 mètres 45 de long sur 2 mètres 98. La constance du sourire du serveur est agréable, réconfortante et stable. Mais elle n’attire pas le navigateur à l’arrêt. Seuls les touristes lascifs et les locaux ornent les banquettes palettisées installées en quinconce sur la terrasse du Soléa. Ils regardent le port, entendent le cliquetis des mâts sur une cabane poussiéreuse en s’imprégnant les papilles d’un parfum corsé et amer propre au robusta tout en reniflant les effluves de l’antifoofing produit par le trust pétrolier de la famille Bush qui enterre les membres de sa famille ayant connu la présidence mais pas les dividendes.

L’aire de carénage ne comporte pas de banc. La possibilité de repos n’y est pas naturelle pour les humains, elle s’offre seulement aux coques à mâts ou à moteurs. Une série d’objets parfois ergonomiques ayant au minima une ligne de flottaison en deça du pont. C’est un choix pragmatique qui facilite grandement la navigation.
Les skippers et les pêcheurs en sont contents.

L.B.

Cet article a été publié dans Saison 4 (2018-2019). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s