Blog des ateliers d’écriture de La Page et la chambre

Pour visiter le blog personnel de Brice Auffoy, suivre le lien suivant : https://wordpress.com/view/billetsdhumeurlitteratureartsetculture.home.blog

Bienvenue sur le blog de l’espace littéraire des ateliers d’écriture de La Page et la chambre !

« Que choisir ? La fidélité au passé… ou la liberté de se créer à volonté ? »

Witold Gombrowicz, Testament

« Tout l’art se comporte comme recherche, et l’on pourrait même le dire avec une certaine violence ou une certaine hauteur : art et recherche sont de purs synonymes. L’art sans recherche n’est pas l’art. » 

JC Bailly, L’Elargissement du poème

Cinquième saison des ateliers de la rue Nationale.

Prochains ateliers :

  • lundi 22 juin 2020, à 18h15, au 8, rue Nationale
  • jeudi 25 juin, à 18h30, au jardin de Fabienne

Les grands principes de l’atelier d’écriture restent inchangés. Les propositions, construites à partir de lectures littéraires, seront ce qu’elles étaient les années précédentes, des pistes d’écriture pour s’essayer à de nouvelles formes, en emboîtant le pas des écrivains qui ont arpenté des sentiers qui bifurquent. Pas de dogme littéraire en vue, pas de façon préconisée, préfabriquée, de faire, mais des invitations renouvelées à expérimenter toutes sortes de démarches pour se trouver un style personnel, ou s’en inventer de nouveaux, en fonction d’enjeux narratifs. En somme, il s’agirait sans doute d’oublier chaque fois ses automatismes pour se surprendre et innover, s’empêcher de tourner en rond. Un défi pas si simple à relever, mais le jeu en vaut sans doute la chandelle. A très bientôt. 

Thèmes d’entre-ateliers : 1.1 : De bruit et de fureur / 1.2 L’amour / 2.3 L’enfance / 2.4 L’errance / 3.5 Si tu t’imagines xava xava xa / 3.6 La sagesse chinoise /  3.7 Ulysse / 4.8 Le stylo s’est vidé de son encre / 4.9 Dans l’épaisseur stridente d’un nuage de sauterelles / 5.10 Les promesses des bulles de champagne. / 5.11 La transformation physique / 6.12 L’assassin, l’assassiné, et l’escroc sont assis sur un banc public (Petite catin / In vino veritas) / 6.13 Des lagunes dans les yeux / 7.14 Et Dieu créa les transexuels / 7.15 La beauté magique / 8.16 Les Ménades / 8.17 … sous les draps … entre les cuisses / 9.18 Bavardage sans fin / 9.19 Ecrire oui, mais pourquoi ? – Le principe de précaution / 10.20 Singulière visite  / 10.21 L’insoutenable légèreté de l’autre / 11.22 Néo-paganisme / 11.23 Ce ciel étrange / 12.24 Eric au Chili / 12.25 La récup’ (Les fées ont-elles toujours avec elles un dragon ?) / 13.26 La couleur mordorée / 13.27 Une cité en flammes / 14.28 Sous l’eau, immobile, dans la vase / 14.29 Tant va la cruche à l’eau / 15.30 Moi j’entends quand tout est silence / 15.31 Tu ne tueras point / 16.32 Le souvenir d’un plaisir / La mansuétude de l’esclave / 16.33 Au voleur ! / 17.34 La dérive des continents / 17.35 La rancœur du maître / 18.36 Invasions barbares, etc…

 

 

Cet article a été publié dans Saison 5 (2019-2020). Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s